Vinitio Brussels – Acte II

Le 11 mars dernier, nous nous faisions une joie de retrouver nos passionnés bruxellois autour de la table d’Initio Belgium. Qui aurait dit que ce serait l’un de nos derniers événements publics avant l’incroyable période de confinement qui se poursuit à l’heure d’écrire ces lignes… ?

Au nom du Groupe Square, notre préoccupation demeure la bonne santé et la sécurité de nos clients et collaborateurs. Aussi, nous souhaitons que ce compte rendu vous trouve dans les meilleures conditions et apporte plaisir et de joie. Nous levons nos verres à un prompt retour du « Carré Square » parmi vous…

Après la première session de novembre qui a survolé la géographie française, Marco Pelletier nous emmène dans une partie de la France : La Loire. Le choix avait d’ailleurs suscité quelques interrogations… Mais c’est mal connaitre notre sommelier qui se fera un devoir de transmettre à tous les bonnes informations sur cette riche région…

Au Carré, nous commençons toujours par savourer des effervescents, afin d’éveiller les papilles… La Loire n’a que faire des vins pétillants d’autres régions de France. L’identité s’affirme dès le départ avec une grande appellation, le Vouvray, que l’on attend normalement en vin tranquille. Son cépage, le Chenin Blanc, est le plus important de cette région, présent sur plus de 10.000 Hectares. Nous dégustons un Vouvray pétillant Dry de 2005 de la maison Foreau pour démarrer.

A suivre une curiosité de la Loire, grande productrice de vins rosés. Marco nous propose deux autres cépages qui permettent que ces vins soient de ce niveau. Le premier est le Cabernet Franc dont est produit le Zéro Pointé, ZE Bulle de Philippe et Françoise Gourdon du Château Tour Grise. Vinification particulière où nos vignerons stoppent volontairement la fermentation au stade où l’effervescence est encore présente, et l’alcool seulement 8,5°.

Le deuxième cépage que nous découvrons dans le Rosé d’un jour 2018 du domaine de la Ferme de la Sansonnière, est le Grolleau Gris qui y accompagne le Cabernet Sauvignon. Le résultat est un vin flatteur, innovant, produit par un jeune viticulteur soucieux de casser les codes, Marc Angeli.

Après cet apéritif plein de découvertes, nos convives vont déguster 4 vins blancs, afin d’en saisir les nuances. Nous commençons par le « L » d’Or 2014, produit par le Domaine Pierre Luneau-Papin. Le cépage Muscadet, pilier de la Loire apporte ses notes fraiches et acidulées.

Nous poursuivons cette découverte par un 100 % Chardonnay, « l’Intrépide », un Saint Pourçain du Domaine des Bérioles 2017, afin de comparer deux des plus grands cépages de la Loire.

Le 3e Blanc, qui accompagnera l’entrée de ce dîner, est le vin de de Jérôme Bretedeau La Justice 2016 « Vins de France » 100% Chardonnay, qui a la particularité d’être élevé en amphores.

L’accord se fera sur un particulier filet de rouget, avec ses tortellinis de calamars au jus de bouillabaisse et sa rouille, servi en cassolette de terre cuite, apportant la salinité et l’iode aux deux Chardonnay présentés. Le dernier vin de cette série est un Pouilly fumé, 100 % Sauvignon, de l’année 2012. Il est dénommé « Silex » car la Cuvée créée en 1995 par Didier Dagueneau, à partir d’une parcelle d’argiles à silex. Absolue minéralité et force pour un vin exceptionnel et rare.

Ce sont bien 4 vins rouges qui nous attendent avec le plat concocté ce soir par le Chef. 3 Tronçons de noix de filet d’Agneau, recouverts d’une fine couche de pâte d’arachides avec sa sauce de vin réduite. Le premier de nos rouges de Loire sera un Sancerre Vendanges Entières, Millésime 2014 de chez Vincent Pinard. Encore un cépage 100 %, un Pinot Noir cette fois-ci, bio et bénéficiant d’un soin exceptionnel dans sa réalisation.

Cap sur une autre appellation emblématique de la Loire, le Chinon. Marco nous propose un Château de la Grille 2007, produit par Christophe BAUDRY et Jean-Martin DUTOUR. Ce vin qualifié de « Chinon de luxe » est composé d’un cépage 100 % Cabernet Franc alors que ses congénères incluent jusqu’à 10 % de Cabernet Sauvignon. La forme de sa bouteille copiée sur un Champagne ajoute cet aspect prestige…

Rouge toujours et arrêt obligatoire à Bourgueil. Ce soir c’est un Clos Nouveau 2015 du Domaine du Bel Air qui va faire monter la dégustation en puissance. 100 % Cabernet Franc, seul autorisée par l’appellation et son process biologique.

Le grand moment, la bouteille d’exception est servie à l’aveugle. En effet, il faut découvrir un vieux millésime… et un seul des présents, un des hôtes, aura la bonne réponse ! Le privilège de déguster un Bourgueil de 1962, domaine de Chansenais, parfaitement conservé, offrant intégralement l’arôme et l’enivrement exceptionnel propre à cette appellation.

Pour accompagner les fromages de chèvres typiques de la Loire, le choix de notre sommelier se porte sur 3 vins d’auteurs : La cuvée Les Aussigoins 2017, du domaine de Mai et Kenji Hodgson, puis Le Macération 2018 de Jerome Bretaudeau, Pinot Gris, et l’exceptionnel Savennières Coulée de Serrant 1987 de la famille Joly, Cépage 100% Chenin, un des plus anciens domaines en Biodynamie. (Un des 5 meilleurs vins au monde selon Curnonsky et Thomas Jefferson…)

La Loire abrite des vins moelleux dune finesse inégalée. Les cousins d’Aquitaine ou d’Alsace on tout à leur envier. Nous conclurons ce beau voyage par la dégustation à l’aveugle de deux douceurs : Un Montlouis sur Loire « Les Bâtisses » 1989 du domaine Deletang ainsi que la dernière surprise, un autre bond de 50 ans en arrière pour avoir le privilège de gouter un exceptionnel Côteau du Layon Rochefort, du Château Grosset de ….1969 !

En espérant vous faire vivre un bel épisode de la « vie d’avant », ce compte rendu vous aura rappelé combien de grandes appellations et de cépages fondamentaux composent les Vins de Loire. Voilà qui les place au même niveau que d’autres régions viticoles de France et vous invite à une découverte plus approfondie jusqu’au prochain rendez vous à Bruxelles pour le Vinitio Acte III !
Et… prenez bien soin de vous !

Marco Pelletier – Dominique Giovinazzo