Le domaine de Galouchey ou le jardin secret de Marco Pelletier

C’est à la fois une forme de coquetterie mais surtout une légitime fierté. En reprenant avec deux associés moins d’un hectare de vignes à proximité de Libourne dans le Bordelais, Marco Pelletier est lui-même devenu « vigneron ». Un vigneron modeste mais bucolique avec son « Vin de Jardin », en référence à la taille du domaine et à sa manière de travailler la vigne avec des raisins récoltés, et surtout égrenés, à la main. Une forme d’authenticité pour un vin cousu main et non filtré. Un vin d’assemblage, majoritairement constitué de merlot et de quatre autres cépages (cabernet franc, cabernet sauvignon, petit verdot, carménère), vinifié « à la bourguignonne ». Avec quelques cépages blancs (sauvignon blanc, sauvignon gris, sémillon, muscadelle) pour compléter le dispositif. Première récolte en 2007 (630 bouteilles), puis en 2009 (un millier de bouteilles). Les membres du Carré découvriront son Domaine de Galouchey avec le millésime 2010 (3.500 bouteilles), un vin bien fait avec des saveurs de tapenade d’olive et de truffe noire.

Un vin authentique et gourmand

Un joli clin d’œil de la part de notre sommelier dont le domaine met un point d’honneur à n’utiliser ni engrais, ni pesticide, ni désherbant et dont le vin est vinifié sans aucune manipulation œnologique. Ce qui donne un vin authentique et gourmand, plein de fraîcheur et de pureté. Des débuts assurément prometteurs pour ce domaine où la qualité passe avant le rendement, ce qui n’est pas si fréquent, qui plus est dans le bordelais.